À propos

Conférences graphiques

 Nouvelles

Dans la presse
Créatifs inspirés et pirates présumés
imagemenu
LISA CONGDON vs CODY FOSTER, &c.
Propriété intellectuelle / Inspiration créatrice
ALL IMAGES © THEIR LEGITIMATE OWNERS

Depuis le mois d’octobre 2013 l’affaire défraie la chronique aux USA : la société Cody Foster, créatrice et distributrice d’objets d’art et de décoration d’inspiration folk (lien) est accusée de plagier sans scrupule les œuvres originales de divers artistes, illustrateurs et autres créatifs. C’est l’illustratrice indépendante Lisa Congdon (lien) qui a lancé l’accusation, immédiatement relayée par les principaux organes de la presse spécialisée dans le design (Fast en tête), bientôt suivis par les plus grands journaux nationaux.

Point de départ : Lisa Congdon a publié l’image ci-dessous sur son site, démonstration éloquente d’une certaine, disons... inspiration, dont Cody Foster lui serait redevable (à g. : dessins de Lisa Congdon, à dr. : produits mis en vente sur le site de Cody Foster).

Depuis lors, une levée de bouclier a eu lieu et une page entière a été dédiée à ce cas sur Flickr, sur laquelle est répertoriée une quantité incroyable de produits vendus par Cody Foster, comparés à leurs sources d’inspiration (lien : la page IP isn’t Free). Ainsi ce petit bûcheron si typique du Nord Ouest américain, la région d’origine de Cody Foster, qui est comparé à celui créé par l’artiste bostonienne Mimi Kirchner (lien) (à g. : produits mis en vente sur le site de Cody Foster, à dr. : personnage créé par Mimi Kirchner).


Au demeurant, Cody Foster est une sympathique société de la Net Economy de taille moyenne, qui a connu une belle réussite et qui est principalement constituée de... designers et de créatifs ! Jusqu’au jour où ces lignes sont écrites, Cody Foster n’a pas choisi de porter l’affaire devant les tribunaux. Pourtant, ces accusations de plagiat dont elle est l’objet ont eu pour conséquence immédiate qu’un grand nombre de distributeurs des plus importants (Anthropologie, Fab.com, West Elm...) ont décidé de rompre toutes relations avec elle – et on peut se demander si la compagnie pourra survivre à cette contre-publicité.

Sa réaction la plus récente est un droit de réponse au Los Angeles Times (lien : lire la lettre en Anglais). Il s’agit d’une missive désarmante dans laquelle Cody Foster se dit désolée qu’un petit nombre de produits de son catalogue présente des similitudes avec des articles vendus par d’autres, et que l’explication (qui n’est pas une excuse, dit-elle) est que la « documentation d’inspiration artistique » est un processus complexe et risqué. En résumé Cody Foster est désolée d’avoir été prise.

La cause est entendue ! me direz-vous. Le croyez-vous ? Attention : qui voudrait simplifier des choses complexes ?

Brian Sherwin, un journaliste a priori indépendant a publié sur son blog (lien : la page de Brian Sherwin) une série d’images qui nous montre d’où est venue l’inspiration de... l’illustratrice Lisa Congdon... (ci-dessous et en haut de page : comparaison de sources photographiques identifiées par B. Sherwin avec les dessins de L. Congdon).

Il semble évident que différents photographes animaliers pourraient ainsi lui réclamer des comptes pour la récupération de leurs travaux. Voilà, pour la population créative, une belle occasion de réflexion sur la rigueur et l’honnêteté. Outre la mention « à suivre », nous terminerons cette page par la formule qui clôt les articles de Brian Sherwin : « Take care, Stay true ».

Images ci-dessus © leurs propriétaires respectifs.
Reproduction interdite.