À propos

Nouvelles

 Conférences graphiques

Lettres d’art de main de Granjon
Un livre « européen » imprimé en quatre caractères différents
imagemenu
MESPRIS DE LA COUR ET LOUANGES DE LA VIE RUSTIQUE (etc.)
Par dom Antoine de Guevarre, (Genève) chez Jean de Tournes, 1605
1 VOLUME, FORMAT 8 x 12 CM 

Ce petit livre est un vrai résumé de l’histoire des caractères d’imprimerie. Quatre types y sont utilisés pour un texte traduit : du romain pour l’espagnol, des italiques pour l’italien, d’exceptionnels caractères de civilité de Granjon pour le français et des gothiques pour l’allemand. Remarquons que les trois derniers de ces caractères étaient des imitations d’écritures : le gothique qui depuis Gutenberg vers 1450 reproduisait le style des copistes, l’italique qui depuis Alde Manuce vers 1500 était réputée imiter l’écriture du poète Pétrarque (mais ce n’était qu’une publicité mensongère), et les caractères de civilité dessinés par Granjon vers 1550.

Robert Granjon (1513-1589) était imprimeur à Lyon et fournisseur de caractères des principaux imprimeurs partout en Europe. Il conçu et fit fondre ces caractères, baptisés lettres francoyses d’art de main, voulant reproduire la plus élégante et la plus française des manières d’écrire. Ils furent ensuite appelés caractères de civilité car ils ont servi, jusqu’au début du XXe siècle, à imprimer des ouvrages d’éducation de la jeunesse. En fait de spécificité française, on y reconnaît surtout une influence gothique. Et, dans la famille sans frontière à laquelle on donne ce nom, c’est particulièrement l’influence de la graphie flamande qui s’y fait sentir (sans doute à cause de l'importance de la clientèle de Plantin et autres imprimeurs d’Anvers).

Quant au caractère romain, la suprématie à laquelle il est parvenu est bien compréhensible par comparaison : ses dessins épurés énonçaient clairement la lettre, là où les caractères imités de l’écriture la dissimulaient sous de complexes atours. Les échanges culturels européens permis par l’imprimerie s’accommodèrent finalement mieux de ce style au nom évocateur d’empire que de la perpétuation des charmes locaux, fussent-ils gaulois (1).

(1)
L’Énéide dans les caractères de Pierre Moreau

Voir aussi :
lien à venir (article en rédaction)