À propos

Conférences graphiques

 Nouvelles

Tourisme graphique
Un nuancier du XVIIe siècle passe de l’obscurité à la lumière numérique
imagemenu
TRAITÉ DES COULEURS SERVANT À LA PEINTURE À L’EAU, PAR A. BOOGERT (1692)
Bibliothèque Méjanes, 8-10 rue des Allumettes, 13100 Aix-en-Provence (France), tél. (0)4 42 91 98 65
MS 1389 (1228)

Images © Reproduction interdite.

Pour ceux qui cherchent un itinéraire de vacances cet été : l’objet vaut le déplacement à Aix-en-Provence, à la Bibliothèque Méjanes. Pour ceux que le tiers fiscal de septembre retiendra de partir, il a été photographié et on peut le consulter en ligne (lien en bas de page).

C’est la (re)découverte d’un historien du livre, Erik Kwakkel (lien) et de quelques autres blogueurs, qui vaut à ce trésor de sortir de la pénombre des rayons sur lesquels il reposait.

L’ouvrage, 366 pages écrites en flamand (le titre original en est : Klaer lightende Spiegel der Verfkonst), est un manuscrit relié, œuvre de A. Boogert, Néerlandais par ailleurs inconnu, il date de 1692 et n’a jamais été reproduit par procédé d’imprimerie. C’est donc par la magie numérique qu’il passe directement, plus de trois siècles après sa création, de sa confidentielle unicité à l’attention qu’il mérite.

L’auteur a scrupuleusement catalogué toutes les nuances de sa palette d’aquarelliste, à fins d’éducation – peut-être celle d’un prince, ou du rejeton d’un riche commanditaire. Les teintes sont présentées en à-plats, diluées avec une, deux, trois portions d’eau, mélangées à d’autres pigments, et renseignées par textes et tableaux sur les pages en regard.

Un travail de bénédictin dont seul un public passionné d’arts graphiques pourra excuser l’inutilité, tant il est superbe.

Lien : voir le livre entier en photos en haute définition