À propos

Nouvelles

 Conférences graphiques

Une édition de colportage des fables d’Ésope
Circulation de la littérature populaire : le livre de colportage
imagemenu
LES FABLES D’ÉSOPE MISES EN FRANÇOIS (…) & LES QUATR(A)INS DE BENSERADE (…)
(Ésope, Benserade) Rouen, Imprimerie Privilégiée, 1787

1 VOLUME, FORMAT 10,5 x 16,5 CM  

Après avoir survolé âges et cultures, c’est sur les presses d’un petit atelier de Rouen qu’un beau jour du XVIIIe siècle ont atterri les récits de l'ami phrygien, pour qu’en soit imprimée sa version françoise d’alors. La parution fut tout à fait digne de ce que l’on pouvait en attendre : mauvais papier, bois écrasés de dessins maladroits, caractères de plomb usés et mal imprimés, le tout destiné à être fourgué à bas prix par quelques colporteurs qui les transportaient au long des routes dans des sortes de caisses-sac à dos caractéristiques de leur profession. L’ex-libris de cet exemplaire nous apprend qu’un de ces voyageurs de commerce a trouvé son client à Rennes en la personne d’un abbé. Ce dernier comptait dans sa charge d’âmes de jeunes enfants qu’il voulut éveiller à la magie de ces historiettes moralisatrices. Nous somme en présence d’un exemplaire qui a vécu, certaines gravures ont été griffonnées par les bambins, le papier, fragile, a été rafistolé partout où il n’a pas supporté l’usure de trop nombreuses manipulations… voilà un texte qui est arrivé à destination(s). Merci l’abbé !